Lancement de la campagne Notre politique familiale, pièce maîtresse de notre avenir

Montréal, le 9 octobre 2014 – Depuis plusieurs semaines, des rumeurs inquiétantes planent sur l’avenir de la politique familiale québécoise et ses composantes, notamment les CPE et les services de garde en milieu familial. En lien avec sa mission, l’Association québécoise des CPE (AQCPE) a pris l’initiative de rallier une coalition de partenaires et d’acteurs de la société civile autour d’un vaste Mouvement pour la sauvegarde de la politique familiale québécoise, qui culminera par un grand rassemblement le 9 novembre 2014 à Montréal (où seront conviés les gens des régions périphériques de Laval, Lanaudière, Laurentides et de la Montérégie) et en simultané dans les villes de : Québec, Trois-Rivières, Sherbrooke, Rimouski, Chicoutimi, Gatineau, Sept-Îles et Rouyn-Noranda.

Déjà, des gens de tous les milieux ont rapidement adhéré au mouvement en réaction aux discours du gouvernement qui, par la voix de la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, allègue que « tout est sur la table » et que le réseau a « raison d’être inquiet ». Le premier geste de cette coalition a d’ailleurs été de signer une lettre ouverte intitulée Toujours fous de nos enfants ? « Cela témoigne de l’importance que la société québécoise porte aux enfants, aux familles, aux services de garde et au régime québécois d’assurance parentale », a déclaré Louis Senécal, directeur général de l’AQCPE.

En parallèle, le site internet www.toujoursfousdenosenfants.com a été lancé ; le visuel qui l’accompagne s’articule autour du concept d’un casse-tête où il est affirmé que la politique familiale constitue la pièce maîtresse de notre avenir collectif et influence le choix des futures ou jeunes familles.

« Tout en encourageant encore la population à signer la pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, nous les invitons aujourd’hui à participer à ce mouvement en portant un morceau de casse-tête à la boutonnière et en encourageant leurs familles et amis à faire de même. Plus il y aura de personnes qui s’afficheront en faveur de la sauvegarde de la politique familiale, plus le gouvernement entendra le message de la population », a soutenu Mme Gina Gasparrini, présidente du conseil d’administration de l’AQCPE.