Projet de loi 27 : l'AQCPE participera au comité de travail créé par la ministre de la Famille

Montréal, 25 mars 2015 — L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) participera à un groupe de travail sur le projet de loi 27 portant sur l’optimisation des services de garde subventionnés formé à l’initiative de la ministre de la Famille, Madame Francine Charbonneau.

L’AQCPE avait d’ailleurs recommandé une approche consultative en commission parlementaire et salue la volonté ainsi exprimée par la ministre de travailler à la recherche de solutions avec les principaux acteurs du milieu.

« Nous accueillons favorablement l’invitation de la ministre, affirme Louis Senécal, président-directeur général de l’AQCPE. Nous pouvons dégager les solutions si nous agissons d’abord pour le bien-être des familles et nous travaillerons sans relâche pour trouver les moyens pour que tous les enfants du Québec aient accès à des services de garde de qualité », ajoute monsieur Senécal.

« Aujourd’hui, nous accueillons positivement cette main tendue et souhaitons sincèrement que ce soit un réel signe d’ouverture de la part de la ministre, déclare pour sa part Gina Gasparrini, présidente du conseil d’administration de l’AQCPE. Nous réclamons cette collaboration depuis des mois et nous avons déjà avancé plusieurs pistes de solutions, notamment dans le cadre du chantier de 2013 sur le financement global des services de garde qui a mené au rapport Boisvert », a conclu Mme Gasparrini.

Rappelons qu’investir dans la petite enfance rapporte à la fois aux plans humain et social en contribuant notamment au développement global et harmonieux des jeunes enfants, mais aussi sur le plan économique. Chaque dollar investi dans les services de garde à 7,30 $ génère des retombées de 1,50 $ pour l’État.