85 % de la maturation du cerveau se fait avant l'âge de 5 ans

 

reading-1156865_1920Source de la statistique : America’s Edge, Rand Corporation et le National Institute for Early Education Research

Les données compilées par la Fondation Rauch ont révélé que 85 % du cerveau d’une personne se développe dans ses 5 premières années de vie. Pourtant, trop peu de gens accordent une réelle l’importance à la petite enfance, notamment au sein des gouvernements.

En effet, pour une large part de la population, l’éducation ne concerne que les enfants d’âge scolaire, comme si les tout-petits étaient en hibernation jusqu’à la maternelle.

En fait, une partie du problème vient de la confusion entre éducation et apprentissages académiques. Si ces derniers peuvent se mesurer par des examens, des notes et des bulletins, l’éducation est beaucoup plus large et riche : elle comprend notamment les aspects…

cognitifs (pensée, raisonnement et fonctions exécutives)…

socioaffectifs (expression et régulation des émotions, attachement, liens significatifs et relations avec les pairs)…

langagiers (des premiers contacts à une communication complexe)…

… et moteurs (posture, équilibre, déplacements, mouvements, coordination)…

… du développement global d’un enfant.

C’est en construisant peu à peu sur chaque expérience qu’un tout-petit peut gagner des acquis sur lesquels tous les apprentissages suivants pourront s’asseoir. Les 5 premières années de sa vie sont donc capitales : elles vont avoir des répercussions non seulement sur sa réussite scolaire, mais aussi sur sa vie entière.

Les CPE : des avantages démontrés !

En tant que premier maillon de la chaîne d’éducation au Québec, les CPE sont conçus pour être des milieux stimulants et adaptés aux besoins des enfants. Leurs avantages, en comparaison avec autres types de services de garde, ont d’ailleurs été démontrés par plusieurs recherches !

Notons en particulier :