Journées de la persévérance scolaire : une responsabilité collective dès la naissance

COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 JOURNÉES DE LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE
UNE RESPONSABILITÉ COLLECTIVE DÈS LA NAISSANCE

Montréal, 15 février 2018 – L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) profite des Journées de la persévérance scolaire (JPS) pour souligner le travail inestimable des professionnelles de la petite enfance, qui jouent un rôle essentiel dans la réussite éducative des jeunes enfants en contribuant à leur développement global. En effet, lancées sous le thème Vos gestes, un + pour leur réussite, les JPS 2018 mettent en lumière, du 12 au 16 février, les gestes que nous pouvons tous poser et qui représentent des « + » pour la réussite éducative du jeune, aux différentes étapes de sa vie.

« Le service éducatif auquel les parents confient leur jeune enfant doit lui offrir toutes les conditions nécessaires à sa réussite, car c’est déjà à cette étape que se joue sa persévérance scolaire et, ultimement, l’égalité des chances, a déclaré Louis Senécal, président-directeur général de l’AQCPE. C’est pourquoi nous revendiquons des services éducatifs de qualité pour tous les enfants, et ce, dès la naissance. »

Un sondage éloquent

Partie intégrante du parcours éducatif de la naissance à l’université, les centres de la petite enfance (CPE) sont d’ailleurs cités par 66 % des jeunes vulnérables au décrochage comme un acteur important de la persévérance scolaire. Cette donnée, tirée d’un sondage Léger commandé par le Réseau des Instances régionales de concertation (IRC) avec le soutien financier de la Fondation Desjardins, vient appuyer les démarches de l’AQCPE, qui vise à remettre à l’avant plan l’importance d’assurer l’égalité des chances pour tous les enfants.

Vaste consensus social

Rappelons qu’en mai 2017, l’AQCPE a organisé un grand Sommet sur l’éducation à la petite enfance au cours duquel une trentaine d’organisations, représentant plus de deux millions de personnes, ont signé une importante déclaration reconnaissant le droit de chaque enfant à des services de qualité dès la naissance et la nécessité d’accroître l’accès des services aux enfants handicapés ou qui ont des défis particuliers. Tous les participants avaient alors manifesté leur désir de voir une plus grande cohérence des actions, ainsi qu’une vision réellement intégrée de tous les services.

Ce que la science en dit

La littérature scientifique contemporaine est formelle. Des sommités mondiales en psychoéducation comme Richard Tremblay de l’Université de Montréal (Nobel de criminologie 2016), en politique sociale comme Janet Currie de l’Université de Princeton, ou en économie de l’éducation comme James Heckman de l’Université de Chicago (Nobel d’économie 2000), ont démontré que les premiers âges de la vie étaient les plus importants pour le développement des enfants, en particulier pour ceux issus de milieux défavorisés ou présentant des défis particuliers.[1]

« La science est claire : la réussite éducative commence en petite enfance, a déclaré Louis Senécal, président-directeur général de l’AQCPE. D’ailleurs, comme le dit l’UNICEF, ce qui arrive – ou n’arrive pas – à un enfant dans les premières années de sa vie est capital, à la fois pour son bien-être immédiat et pour son avenir. »

À propos de l’AQCPE

L’AQCPE a pour mission d’exercer un leadership national sur l’ensemble des enjeux liés aux services éducatifs et de garde à l’enfance. Elle a initié la Commission et le Sommet sur l’éducation à la petite enfance, où la Déclaration pour la reconnaissance du droit de chaque enfant à une éducation de qualité dès la naissance a été adoptée par plus de 2500 personnes et 31 organisations représentant plus de 2 millions de citoyens.

L’AQCPE est un réseau d’entreprises d’économie sociale représentant les intérêts de la majorité des centres de la petite enfance et bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial, partout au Québec.

– 30 –

Renseignements :

Marie-Claude Lemieux
Directrice, Affaires publiques et gouvernementales
514 268-1706 | marie-claude.lemieux@aqcpe.com

Claude Deraîche
Directeur des communications
514 609-9060 | claude.deraiche@aqcpe.com

[1] HECKMAN, James, The Case for Investing in Disadvantaged Young Children, dans le collectif Big Ideas for Children : Investing in Our Nation’s Future, 2008, en ligne : http://heckmanequation.org/content/resource/case-investing-disadvantaged-young-children

Ressources