Développement des places et analyse d’impacts une avancée importante pour les familles et le réseau

       Communiqué
Pour diffusion immédiate

Développement des places et analyse d’impacts
une avancée importante pour les familles et le réseau

 Montréal le 20 février 2019 – L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) se réjouit de l’annonce faite par le ministre de la Famille, qui s’engage à mettre en place des mesures concrètes pour soutenir les CPE/BC dans le développement de places. Il s’agit là de demandes que nous avons maintes fois exprimées, notamment la lourdeur administrative dans le développement des places ainsi que le manque d’adéquation entre l’offre et la demande de services à travers le territoire.

« Nous encourageons le gouvernement à analyser l’offre actuelle de services aux parents, et à développer plus de places subventionnées à travers le Québec, a déclaré Geneviève Bélisle, directrice générale de l’AQCPE. En parallèle, un retour rapide au tarif unique est primordial », a ajouté Mme Bélisle.

La volonté du Ministre de concrétiser les places en milieu familial régi est accueilli favorablement par l’AQCPE, qui a cependant des craintes relatives à l’analyse d’impact publiée hier par le ministère de l’Éducation.

Analyse d’impacts : inquiétudes

L’analyse d’impacts réclamée depuis plusieurs semaines par l’AQCPE a été publiée hier. Nous sommes hautement préoccupés par les effets de l’implantation du projet des maternelles 4 ans sur l’offre de service régis et subventionnés à travers le Québec, dans un contexte où seuls 19 % des parents préfèrent les maternelles 4 ans, contre 49 % pour les CPE, selon un récent sondage Léger.

« Une transformation aussi importante du réseau fragilisera l’offre aux familles sur le territoire et engendrera des pertes d’emplois, lesquels sont principalement occupés par des femmes, a affirmé Mme Bélisle. En milieu familial subventionné en particulier, la possible perte de la clientèle des enfants de 4 ans risque fort d’affecter toute son offre de services. Dans certaines localités, ce sont les milieux familiaux qui sont centraux dans les services disponibles, et on ne peut isoler l’offre aux 4 ans de celle aux 3 ans et moins ; c’est pourquoi le projet de maternelles 4 ans ne peut être déployé de façon universelle sans prendre en compte les différences importantes à travers les régions », a précisé Mme Bélisle.

Les besoins des familles ne sont en effet pas comblés de façon égale à travers le territoire, et la mise en place de nouvelles structures viendra bouleverser l’ensemble du réseau, et pas seulement dans la tranche des 4 ans. En ce sens, il est primordial que le réseau travaille étroitement avec ses partenaires, afin de proposer au gouvernement des solutions constructives pour atteindre son objectif de réussite éducative pour tous les jeunes enfants, et ce, en complémentarité avec le réseau des CPE et des BC.

À propos de l’AQCPE

L’AQCPE a pour mission d’exercer un leadership national sur l’ensemble des enjeux liés aux services éducatifs et de garde à l’enfance. Elle a initié la Commission et le Sommet sur l’éducation à la petite enfance, où la Déclaration pour la reconnaissance du droit de chaque enfant à une éducation de qualité dès la naissance a été adoptée par plus de 2500 personnes et 31 organisations représentant plus de 2 millions de citoyens.

L’AQCPE est un réseau d’entreprises d’économie sociale représentant les intérêts de la majorité des centres de la petite enfance et bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial, partout au Québec.

– 30 –

Contact et informations :
Claude Deraîche
Directeur des communications et relations avec les membres
(514) 609-9060
claude.deraiche@aqcpe.com

Ressources