Évaluation de Petite enfance, grande forme : des services de garde éducatifs engagés

Février 2016

Depuis maintenant deux ans, le projet Petite enfance, grande forme vise à assurer la création d’environnements favorables au plein épanouissement des enfants de 0 à 5 ans grâce à la mise en place de mesures structurantes en matière de saine alimentation, de jeu actif et de développement moteur dans les services de garde éducatifs (SGÉ), et ce, conformément aux orientations du cadre de référence Gazelle et Potiron du ministère de la Famille.

LOGO PEGF_coulPlusieurs stratégies sont mises de l’avant afin de soutenir l’ensemble des SGÉ du Québec (CPE, garderies, BC, RSG) dans la transformation de leurs milieux. Ainsi, la mobilisation et l’engagement des SGÉ sont encouragés et soutenus par la tenue de diverses activités régionales. De plus, une plateforme Web destinée aussi bien aux SGÉ en installation qu’aux responsables de garde en milieu familial est disponible. Cette dernière vise à favoriser la réflexion des milieux qui souhaitent se questionner sur leurs pratiques en matière de saine alimentation et de jeu actif et développement moteur. En plus de leur permettre de réaliser un portrait de leur milieu en fonction des orientations de Gazelle et Potiron, cette plateforme donne également accès à un outil de suivi conçu pour favoriser l’adéquation de leur portrait et de leurs actions.

Un sondage

Dans une volonté d’amélioration continue, un sondage lancé en mars 2015 a permis de recueillir le point vue de plus de 320 gestionnaires de SGÉ des quatre coins du Québec en ce qui concerne le projet Petite enfance, grande forme. Les résultats obtenus semblent forts prometteurs.

Evenement_BC_PEGF_photo_groupeEn effet, la quasi-totalité des répondants témoignent qu’ils sont motivés à améliorer leurs pratiques afin d’offrir en service de garde des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur. En outre, les trois quarts d’entre eux rapportent qu’ils ont participé quelques fois ou fréquemment à des activités de partage et d’échange de connaissances sur les saines habitudes de vie.

Ces derniers ont une opinion positive quant aux effets de la participation au projet Petite enfance, grande forme sur leurs connaissances, leurs compétences et leurs pratiques en matière d’environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur. Ils soulignent que l’accompagnement et les formations, offertes par leur RCPE dans le cadre du projet, les aident à améliorer leurs pratiques en matière de saines habitudes de vie. L’appréciation est également très positive vis-à-vis des outils de la plateforme Web. En effet, la majorité des gestionnaires ayant utilisés la plateforme mentionne que cette dernière est claire et accessible, qu’elle aide à comprendre et à utiliser les contenus du cadre de référence Gazelle et Potiron et qu’elle les soutient dans la réalisation d’un portrait des saines habitudes de vie dans leur service de garde.

IMG_0183L’intérêt suscité par cette dernière se traduit concrètement par un grand nombre d’inscriptions. En effet, en date du mois de novembre 2015, plus de 850 services de garde et 160 partenaires se sont inscrits à la plateforme. Cet engouement pour celle-ci permet de faire ressortir de précieux constats grâce à l’analyse du portrait global des CPE. En effet, plus de la moitié des CPE du Québec se sont inscrits sur la plateforme et ce sont près de 300 d’entre eux qui ont complété leur portrait.

Cette analyse préliminaire permet aux ressources d’accompagnement associées au projet, tant nationales que régionales, d’ajuster leurs activités, communications et outils pour mieux accompagner les SGÉ selon leurs préoccupations et leurs besoins. Ces ajustements favoriseront un meilleur soutien dans la mise en œuvre des changements souhaités et dans la mise en place de mesures structurantes en matière d’environnements favorables aux saines habitudes de vie.

Quelques constats

Saine alimentation

IMG_3543 collationsPlusieurs services de garde semblent avoir porté une attention particulière à la valeur nutritive des aliments et des mets offerts aux enfants, car elle est généralement bonne. Cependant, nous constatons qu’un pas de plus pourrait être fait pour continuer à améliorer la qualité de l’alimentation, notamment en offrant davantage de légumes et de fruits, de produits céréaliers à grains entiers (au lieu de produits céréaliers enrichis ou blancs). De plus, des recettes à base de viande pour être substituées par des recettes à base de poissons, légumineuses ou tofu. Enfin, un regard plus attentif sur les paramètres nutritionnels des aliments qui sont achetés assurerait une meilleure qualité des aliments qui sont offerts aux enfants.

On perçoit les orientations 2 et 3, qui décrivent un environnement socioculturel favorable à la saine alimentation, comme étant des éléments nouveaux à instaurer. En effet, les stratégies éducatives pour favoriser le développement d’une image corporelle positive et d’une relation saine avec la nourriture chez l’enfant semblent méconnues et relativement nouvelles pour le personnel éducateur. Dans ce sens, il n’est pas étonnant de voir que les services de garde possèdent peu de mesures structurantes pour les encadrer et que les pratiques éducatives souhaitées ne sont pas intégrées au quotidien.

Jeu actif et développement moteur

IMG_0431L’environnement intérieur semble être dédié aux activités sédentaires. L’idée d’intégrer naturellement du mouvement ailleurs que dans les activités prévues à cet effet, et ainsi diminuer le temps consacré aux comportements sédentaires, s’avère représenter un défi dans les pratiques des services de garde. De plus, il apparait que ceux-ci sont davantage dans une posture de jeu dirigé que de jeu libre, donc on encourage peu les enfants à initier leur propre jeu actif. Aussi, le travail de l’éducatrice semble être peu soutenu par des mesures structurantes.

Toutefois, les CPE démontrent qu’ils ont le souci et le désir de permettre aux enfants de bouger durant la journée. À titre d’exemple, une grande proportion des CPE rapporte que les enfants ont diverses occasions d’aller jouer dehors et que l’environnement qui leur est offert est en grande majorité stimulant, fonctionnel et sécuritaire. Ces éléments nous laissent croire que les principaux ingrédients sont en place pour favoriser le jeu actif et le développement moteur.

Cette première analyse fait ressortir un portrait encourageant des pratiques des CPE en matière de saine alimentation, jeu actif et développement moteur. Toutefois, du chemin reste à faire et c’est pourquoi les différents acteurs du projet Petite enfance, grande forme continuent de soutenir et d’accompagner les SGÉ soucieux d’offrir à nos tout-petits des milieux de garde favorables à leur plein épanouissement.

Soulignons que les données recueillies grâce à la plateforme sont mises à jour régulièrement par les SGÉ. Ainsi, elles feront l’objet d’une deuxième analyse dans la dernière année de vie du projet.

Retour au Service éducatif