Pour un changement durable, s’engager dans une démarche est gagnant !

Depuis l’arrivée de Gazelle et Potiron, les services de garde éducatifs sont invités à revoir ou modifier certaines de leurs pratiques en vue d’offrir des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur. Pour y arriver, les moyens d’action sont nombreux.

Cependant, modifier des environnements pour les rendre plus favorables nécessite la mise en œuvre de différentes étapes d’un processus afin d’assurer que les efforts, le temps et les ressources investis mèneront vers le changement souhaité, et ce, de façon durable. C’est pourquoi la réalisation d’une démarche en continu est présentée comme étant une condition gagnante pour soutenir la modification d’environnements ou de certaines pratiques.

Aperçu Accueil de la plateforme PEGFLes différentes étapes de la démarche permettent aux services de garde :

  • De réaliser un portrait en identifiant les actions positives déjà réalisées et les éléments à modifier ;
  • D’identifier une cible (pratique à améliorer ou à modifier) ;
  • D’analyser la situation en portant un regard global sur l’ensemble des environnements : physique, socioculturel, politique et économique (pourquoi est-ce que cette pratique n’est pas optimale ?) ;
  • De planifier des moyens d’action en s’assurant qu’ils sont directement liés au constat établi (quels moyens ou stratégies seront mis en œuvre pour l’atteinte de la cible ?) ;
  • De suivre la réalisation des actions (est-ce que l’échéancier est réaliste ? Est-ce que le personnel est motivé ? Impliqué ?) ;
  • D’évaluer et de réajuster, au besoin (quels sont les éléments qui facilitent la mise en œuvre ? Quels sont les obstacles ?).

L’engagement dans une démarche permet de regarder le chemin parcouru, d’encourager les efforts et de célébrer les réussites. De plus, puisqu’il s’agit d’un processus d’amélioration continue de la qualité, ces réussites serviront de leviers pour la planification des prochaines actions, contribuant ainsi à la mobilisation et à la motivation de tous les intervenants du service de garde.

Au final, les services de garde pourront constater que les efforts, le temps et les ressources investis tout au long de la démarche auront effectivement permis de modifier ou d’améliorer une pratique de façon durable, en vue de créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur qui perdureront dans le temps.

Retour aux Saviez-vous que ?