Les enfants ne passent en moyenne que 13 minutes par jour à bouger à des niveaux d’intensité moyenne ou élevée

 

La petite enfance a longtemps été perçue comme une période « survoltée » où les jeunes enfants bougent sans cesse. À tort, les parents et les adultes qui travaillent avec de jeunes enfants ont tendance à croire que leur niveau de temps actif est très élevé.

Or, les résultats d’une récente étude québécoise1 ayant mesuré le temps en action de 242 enfants à l’occasion de leur temps de présence dans les centres de la petite enfance a permis d’observer que les enfants étaient actifs en moyenne 53 minute par jour à des intensités variant de faible à élevée et que seulement 13 de ces 53 minutes consistaient en des activités ou des jeux d’intensité moyenne à élevée. De plus, seulement 2 des 242 enfants de l’échantillon satisfont aux recommandations de la National Association for Sport and Physical Education (NASPE), soit 2 heures par jour.

Les données recueillies démontrent cependant que, quel que soit le type d’activité ou de jeu pratiqué, le temps actif des tout-petits diminue et qu’il est devenu insuffisant pour assurer leur plein développement et pour leur permettre d’en retirer les bénéfices sur leur santé à court et à long terme.

(Texte tiré du Cadre de référence Gazelle et Potiron, p. 13)

Et vous, dans votre milieu, comment favorisez-vous le jeu actif des enfants ?

Croyez-vous que ceux-ci bougent suffisamment à chaque jour ?

Retour aux Saviez-vous que ?