Un fruit seul n’est pas une collation équilibrée

En effet, « une collation équilibrée contient un aliment du groupe légumes et fruits ou du groupe produits céréaliers (source de glucides) et un aliment du groupe lait et substituts ou du groupe viandes et substituts (source de protéines). De telles collations permettent aux enfants de refaire rapidement le plein d’énergie (grâce aux glucides) et les aident à patienter jusqu’au prochain repas grâce aux protéines.1. »

yogurt-888241_1920-PIXABAYIl existe plusieurs possibilités pour accompagner le fruit afin d’équilibrer une collation tout en permettant de briser la monotonie et de varier le menu. Les combinaisons suivantes de même que les portions proposées sont des exemples qui conviennent très bien aux collations du matin.

  • Fruit frais (1/2 à 1 un.) et verre de lait ou boisson de soya* (50 à 125 ml)
  • Fruit frais (1/2 un.) et cubes de fromage (25 g)
  • Fromage cottage et fruits (surgelés, en conserve ou frais)
  • Yogourt* (100 ml) et fruits (50 ml) (surgelés, en conserve ou frais)
  • Yogourt à boire (yogourt, purée de fruits et lait)
  • Boisson de soya fruitée (boisson de soya nature et purée de fruits)
  • Crème aux fruits (tofu soyeux et fruits en purée ou en morceaux)
  • Yogourt et céréales*
  • Céréales (125 à 175 ml) et verre de lait ou boisson de soya (50 à 125 ml)
  • Petit muffin et verre de lait ou boisson de soya
  • Autres idées

* Vous pouvez consulter l’annexe de Gazelle et Potiron pour connaitre les paramètres nutritionnels permettant de faire de meilleurs choix au moment de l’achat de certains aliments.

Planifier l’équilibre

cheese-bread-1227623_1920-PIXABAYOutre les aliments offerts, d’autres éléments sont à considérer lors de la planification des collations : leur rôle, l’horaire et le budget. Elles permettent de répartir l’offre alimentaire en différents moments de la journée et donc de permettre aux enfants de mieux combler leurs besoins nutritionnels. Soulignons toutefois que les collations complètent les repas sans les remplacer. Ainsi, la quantité d’aliments qui est offerte à la collation et le moment où elle est servie ne doivent ni remplacer le repas précédent ni nuire au suivant. Ce qui implique qu’un délai de 2 à 3 heures est nécessaire entre les collations et les repas et que la grosseur des portions est fonction des portions offertes au dîner pour compléter l’offre quotidienne.

Pour certains services de garde, revoir l’offre des collations afin d’offrir des collations plus équilibrées peut vouloir dire, entre autres, ajouter un aliment du groupe lait et substituts à la collation du matin. L’impact de cet ajout sur le budget est certainement à évaluer. Porter une attention sur les portions offertes au moment des collations et évaluer l’équilibre de l’ensemble du menu peut atténuer voire annuler cet impact. Outre le lait, l’eau demeure une boisson à privilégier au service de garde. Elle peut être offerte aux enfants au moment des collations, avant ou après le verre de lait.

Pistes de réflexion :

  • Est-ce que la collation de l’avant-midi et la collation de l’après-midi contiennent chacune un aliment du groupe légumes et fruits ou du groupe produits céréaliers ET un aliment du groupe lait et substituts ou du groupe viandes et substituts ?
  • Est-ce que les repas et les collations sont servis à des heures régulières et à un intervalle de 2 à 3 heures ?
  • Comment procédez-vous pour apporter des modifications visant à améliorer la qualité du menu tout en limitant ou évitant l’impact sur le budget ?

Retour aux Saviez-vous que ?