Le jeu constitue l’une des tâches développementales essentielles de la petite enfance

Le jeu actif est un élément important et même fondamental dans le développement de l’enfant. De façon tout à fait naturelle, ce dernier s’adonne au jeu et ce pour plusieurs raisons. Le jeu lui permet d’aller à la découverte de ses capacités physiologiques, psychologiques et cognitives et ainsi de se développer dans sa globalité. « Le jeu constitue l’une des tâches développementales essentielles de la petite enfance : sans lui, l’enfant ne peut réaliser son plein potentiel1 ».

Afin de soutenir l’enfant dans son développement global, il est donc primordial de lui offrir la possibilité  d’être actif dans le jeu.  Le jeu actif permet à l’enfant d’explorer ses habiletés motrices par le mouvement, de développer davantage ses compétences cognitives et sociales par les différentes situations de raisonnement, de prises de décision et d’interaction avec son environnement et ses pairs, en plus d’augmenter sa dépense énergétique. Un environnement favorable au jeu libre et actif permet à l’enfant d’agir à titre de premier agent de son développement et favorise l’acquisition des SHV à long terme. C’est pourquoi le ministère de la Famille invite les services de garde éducatifs à se pencher sur des mesures structurantes permettant « d’offrir, au cours de la journée, plusieurs occasions de jouer activement2 ».

Est-ce que le personnel éducateur ou la RSG offre PLUSIEURS PÉRIODES au cours de la journée où l’enfant peut être actif et bouger ?

Est-ce que les enfants ont la possibilité de faire des choix de jeux actifs, d’initier leur propre jeu ?

Retour aux Saviez-vous que ?