L’analyse du contexte actuel est le point de départ d’une démarche efficace et parlante

 

Le succès d’une démarche continue visant l’amélioration de la qualité est directement lié à la mobilisation qui la précède. Cette condition essentielle vise l’adhésion de chacun des acteurs du service de garde éducatif ainsi que la compréhension du rôle de chacun dans la création d’un environnement favorable aux saines habitudes de vie.

Une fois cette condition réalisée, la ou les personnes porteuses de la démarche veilleront à analyser le contexte actuel de leur service de garde à l’égard des orientations du cadre de référence Gazelle et Potiron. Cette étape est le point de départ sur lequel repose la démarche. Elle est donc cruciale et se fait avant l’élaboration du plan d’action.

Comment faire ?

Aperçu Accueil de la plateforme PEGFL’analyse du contexte comprend d’abord la réalisation d’un portrait. À cet effet, la plateforme Web de Petite enfance, grande forme propose un outil permettant la réalisation de ce portrait en fonction de chacune des orientations de Gazelle et Potiron. Ce cadre de référence contribue à développer une compréhension commune des pratiques actuelles entourant la saine alimentation, le jeu actif et le développement moteur dans les services de garde. Il permet également d’identifier les actions positives déjà réalisées et les éléments à modifier.

Par ailleurs, l’expérience vécue par plusieurs services de garde démontre qu’il est gagnant d’impliquer les membres de l’équipe de travail (gestionnaires, RSP, personnel éducateur et RA) dans la réalisation de ce portrait. Cela contribue grandement à développer la mobilisation et la compréhension commune. Chacun peut préalablement remplir le questionnaire puis, lors d’une rencontre de groupe, échanger et en arriver à des consensus.

Une fois le portrait réalisé, la prochaine étape est de donner la priorité à une ou des pratiques pour lesquelles un changement est souhaité. Afin de faire un choix judicieux, plusieurs éléments sont à considérer. En voici quelques exemples :

  • Le degré de difficulté pour atteindre l’objectif de changement ;
  • Le temps estimé et le moment approprié pour entreprendre les actions ;
  • Les personnes concernées par le changement souhaité (un individu, un petit groupe, tous) ;
  • La motivation et la capacité du milieu à agir sur la pratique ;
  • L’état et le niveau des ressources disponibles (humaines, matériels, financières).

Une fois les pratiques à modifier choisies, il est important de les analyser1 en portant un regard sur ce qui va bien et ce qui va moins bien par rapport à l’ensemble des environnements (physique, socioculturel, politique et économique) :

  • Pourquoi cette pratique n’est-elle pas optimale ?
  • Qu’est-ce qui empêche son optimisation (résistance au changement, espace restreint, divergences de valeurs, lacunes au niveau des connaissances, etc.) ?
  • Qu’est-ce qui la facilite (soutien de la communauté, proximité de grands espaces, éducatrice motivée et engagée, collaboration avec les parents, responsable de l’alimentation formée, etc.) ?

Ainsi réalisée, l’analyse du contexte actuel permet d’identifier une cible et de planifier des moyens d’action directement liés au constat. Le succès de la démarche afin que le changement souhaité perdure est alors optimisé.

Retour aux Saviez-vous que ?