Une mesure structurante peut prendre plusieurs formes

graffiti-8_gestionSelon vous, qu’est-ce qu’une mesure structurante ?

Une mesure structurante favorise la pérennité d’une pratique. Elle permet la stabilité et l’uniformité de celle-ci, peu importe le personnel en place, et ce, tout au long des années. La mesure structurante assure la cohérence des interventions. Elle soutient, oriente, encadre le travail du personnel éducateur et de la responsable de l’alimentation. Ainsi, la pratique s’enracine dans la mission, les valeurs et la réalité du milieu.

Viser les meilleures pratiques

D’abord issue d’une volonté et d’un choix de corporation, elle est appuyée sur un référentiel commun et reconnue pour la création d’environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur (ex. Gazelle et Potiron), précisant ainsi les conditions qui définissent les meilleures pratiques.

La détermination et la mise en œuvre d’une mesure structurante sont intégrées dans un processus d’amélioration continue de la qualité. Ainsi, l’engagement collectif et individuel représente un facteur majeur de l’atteinte des objectifs et l’efficacité des moyens mis en place pour y arriver.

Voici quelques exemples de mesures structurantes :

  • Politique alimentaire
  • Plateforme pédagogique
  • Règles de régie interne
  • Plan d’action (objectif, moyen et ressources, échéancier, indicateur)
  • Politique d’évaluation du personnel
  • Procédures d’échange et de rencontres pédagogiques
  • Procédures d’échange et de rencontres pour les RA
  • Plan de développement professionnel et de transfert de connaissances
  • Outil de planification utilisé par le personnel éducateur
  • Procédure d’accueil pour les nouveaux membres du CA (ex. cartable)
  • Prévisions budgétaires
  • Entente de collaboration établie avec des professionnels de la communauté
  • Procédure d’implantation d’un programme
  • Cadre de référence

La politique alimentaire représente la mesure structurante la plus connue et la plus répandue pour définir les conditions et les pratiques à mettre en place pour assurer un milieu éducatif favorable à la saine alimentation (MÉFSA). L’avènement de Gazelle et Potiron a créé un grand mouvement de mobilisation autour des saines habitudes de vie, invitant les SGÉ à analyser leurs pratiques puis à instaurer des mesures structurantes pour assurer la pérennité des bonnes pratiques. C’est dans ce contexte que nous avons récemment rendu disponible un guide et un canevas de rédaction pour élaborer ou réviser une politique pour un MÉFSA s’appuyant sur le référentiel commun et reconnu qu’est Gazelle et Potiron.

Page couverture GuideLe guide vise à soutenir les SGÉ dans l’élaboration ou la révision d’une politique pour un MÉFSA en accompagnant la réflexion et en proposant des outils. Il s’inspire de la démarche proposée dans Gazelle et Potiron (p.73). Ainsi, on y retrouve les différentes étapes et actions à mettre en œuvre dans la démarche d’élaboration ou de révision d’une politique partant de la première réflexion « Pourquoi croyez-vous important d’adopter une politique alimentaire ? » jusqu’aux réflexions spécifiques qui mèneront à la rédaction des énoncés. Les étapes sont proposées sous 4 thèmes :

  1. Alimentation des poupons de 0 à 18 mois
  2. Contexte des repas et découverte des aliments
  3. Offre alimentaire pour les enfants de 18 mois à 5 ans
  4. Alimentation assurant la santé et la sécurité

Chacun des thèmes présente un texte d’introduction, des questions pour soutenir la réflexion, des exemples d’énoncés afin d’illustrer concrètement la nature que pourrait prendre un énoncé ainsi que des notes et des références complémentaires dans le but de nourrir la réflexion et d’assurer une bonne compréhension des pratiques à privilégier.

Le canevas de rédaction se veut un outil pour faciliter l’étape de rédaction des énoncés. Il propose un texte d’introduction de la politique, des objectifs poursuivis par la politique ainsi que des rôles et responsabilités pour chacun des acteurs. Ces sections étant modifiables, le SGÉ pourra les garder telles quelles ou encore les modifier afin de les rendre fidèles à la réalité de son milieu. Le canevas présente aussi deux sections, non modifiables, qui résument la vision des environnements favorables et la vision de la saine alimentation sur lesquelles s’appuient les orientations de Gazelle et Potiron. Finalement, on y retrouve les quatre sections incluant le texte d’introduction de chacune et l’espace pour permettre aux SGÉ de rédiger ses propres énoncés.

Voici quelques exemples de questions permettant aux SGÉ d’avoir une idée plus juste de sa situation actuelle avant d’amorcer une démarche d’élaboration ou de révision d’une politique pour un MÉFSA :

  • Est-ce qu’il y a une politique alimentaire en place ? Depuis combien de temps ?
  • Quels changements sont survenus depuis son adoption ?
  • Y a-t-il eu de nouvelles connaissances et avancées scientifiques depuis ce temps ?
  • Quelles sont les personnes qui connaissent cette politique alimentaire ? Combien s’y réfèrent ?
  • Comment a-t-on évalué leur connaissance de cette politique ?
  • Comment évalue-t-on si chacun des énoncés de la  politique alimentaire est mis en application par l’ensemble du personnel éducateur et de la responsable de l’alimentation ?
  • A-t-on identifié des défis (conflit de valeurs, résistance au changement, etc.) qui pourraient entraver la mise en œuvre de la politique ?

Retour aux Saviez-vous que ?

Pour télécharger les documents :

Ressources