Nul besoin d’être un spécialiste de l’activité physique pour permettre aux enfants de bouger

Pour la plupart des adultes, la notion d’activité physique est généralement associée à la pratique d’un sport. Elle fait souvent référence aux activités qui s’exercent à l’extérieur, dans des environnements destinés à cet effet (piscine, gymnase) ou à des activités collectives plus structurées. Pour les enfants de 0 à 5 ans, cependant, il en va tout autrement.

graffiti-241_fillette premiers pasAu cours de leur petite enfance, les enfants exploreront petit à petit les différents mouvements fondamentaux que sont la marche, la course, les sauts, les lancés, etc. Ils apprendront entre autres à apprivoiser la gravité terrestre, à développer leur équilibre dans plusieurs contextes (assis, debout en position statique, en mouvement, etc.) et à coordonner leurs mouvements. C’est dans des expériences libres, variées et répétées, appelés ici « jeu actif », qu’ils développeront les habiletés nécessaires qui leur permettront plus tard de faire leurs premières expériences dans des sports spécialisés, de participer à des activités physiques structurées ou tout simplement d’avoir du plaisir à bouger, favorisant ainsi l’adoption d’un mode de vie physiquement actif.

Permettre aux enfants de bouger

Le cadre de référence Gazelle et Potiron propose des orientations favorisant le jeu actif et le développement moteur (orientation 8, p. 55). On définit le jeu actif comme étant « toute activité ludique qui entraîne un mouvement chez l’enfant ». jardinsoleil-148_interaction enfants-educatriceLe besoin de bouger est intrinsèque chez l’enfant, de même que le besoin de s’adonner à des activités et à des jeux qui activent les muscles et font battre le cœur plus rapidement (Gazelle et Potiron, pp. 28 et 31). Ce désir de bouger, ce besoin de jouer activement peut se présenter à différents moments dans la journée, dans des durées et des intensités variables, et ce, d’un enfant à l’autre. C’est pourquoi il est favorable que l’enfant ait la possibilité de choisir ses jeux tout au long de la journée, qu’il ait accès à du matériel et que l’environnement lui permette de répondre à son besoin d’être actif.

Pour y arriver, voici quelques éléments à considérer :

  • L’observation est un incontournable afin de bien connaître les goûts et les intérêts de chacun des enfants, ainsi que relever les comportements ou les paroles des enfants qui témoignent de leur désir de bouger, d’être actifs.
  • Un horaire souple qui laisse le temps et la liberté aux enfants d’initier leurs propres jeux actifs à différents moments de la journée.
  • Des interventions éducatives et une posture professionnelle qui accueillent et soutiennent les initiatives de jeu actif des enfants et respecte le besoin de s’adonner à des jeux de grande énergie.

L’éducatrice ou la RSG n’a donc nul besoin d’être un spécialiste de l’activité physique pour permettre aux enfants de bouger. Les enfants ont besoin de temps, d’espace et d’occasions ainsi que du regard bienveillant de l’adulte qui a pleine confiance en ses capacités.

Retour aux Saviez-vous que ?