La prise de risque est essentielle au développement de comportements d’autoprotection chez l’enfant

 

L’enfant utilise le jeu libre et actif pour exercer ses habiletés et connaître ses limites, ce qui implique qu’il se retrouve souvent face à des situations nouvelles et inconnues. La prise de risque et de défis à la hauteur de ses compétences sont des éléments significatifs du développement de l’enfant. Toutefois, cela suppose que l’adulte lui permette cette liberté.

Il revient au personnel éducateur ou aux RSG de veiller à la santé et à la sécurité des enfants, de superviser leurs activités et de s’assurer du bon déroulement de la journée. Or, le désir des enfants de jouer activement et librement occasionne parfois des inquiétudes chez le personnel éducateur ou le parent, car des blessures mineures (égratignures, bleus, etc.) et de l’inconfort (peur, se salir, etc.) peuvent survenir.

Une sécurité équilibrée

girl-953412-PIXABAY.COMPour tendre vers un équilibre liberté/sécurité, la présence attentive et bienveillante de l’adulte et sa participation aux activités de l’enfant réduisent les risques de blessure, tout en enrichissant ses expériences. La sécurité « équilibrée » passe par l’aménagement fonctionnel et sécuritaire des lieux, mais aussi par des consignes claires et une planification adéquate. Celles-ci doivent prendre en considération les besoins et les capacités réelles des enfants constituant le groupe. La façon d’intervenir auprès des enfants va avoir des répercussions sur leur estime de soi, leur sentiment d’efficacité personnelle et le développement de leurs compétences.

L’adulte doit donc s’assurer d’éliminer les dangers qui n’offrent aucune valeur au jeu, de favoriser la prise de risque et la conscience du risque, ainsi que d’accepter qu’à l’occasion des incidents et des inconforts puissent survenir. Il est important d’encourager l’enfant dans ses initiatives, de lui offrir du soutien au besoin et de répondre à ses demandes de réconfort. Ces gestes lui démontrent qu’il peut compter sur l’adulte en cas de besoin et qu’il peut prendre certains risques parce qu’il se sent en confiance.

Des risques nécessaires

Ces situations de jeu actif et libre permettent aux tout-petits de se construire en découvrant leurs ressources personnelles, en déployant leur créativité, en favorisant leur autonomie et en développant leur confiance en eux. C’est par l’entremise de ces expériences que l’enfant développera et appliquera les comportements d’autoprotection nécessaires à sa sécurité, en plus de surmonter ses peurs. Il aura ainsi l’occasion de faire de ses jeux un laboratoire d’expérimentation où l’adulte jouera un rôle déterminant en l’accompagnant dans son développement.

Questions :

  • Est-ce que l’aménagement des lieux respecte les règles de sécurité ? Est-il assez chaleureux pour que l’enfant s’y sente en sécurité ?
  • Quelles sont les règles de sécurité qui pourraient être revues afin de permettre aux enfants plus de liberté dans leurs jeux actifs ?
  • Est-ce que le personnel éducateur ou la RSG accepte la prise de risque dans la majorité des situations ? Comment sont évalués les jeux « risqués » ?
  • Qu’est-ce qui est mis en place afin d’assurer une bonne relation de collaboration entre le personnel éducateur et les parents concernant la gestion du risque au service de garde ?
  • Quel argumentaire est utilisé par le personnel éducateur pour informer les parents des bienfaits du jeu libre impliquant la prise de risque dans le développement global de l’enfant ?

Retour aux Saviez-vous que ?