Affaires publiques et gouvernementales7 avril 2022

Adoption du projet de loi 1

Adoption du projet de loi 1

 

Adoption du projet de loi 1 – Services éducatifs à la petite enfance
Changer la norme, choisir officiellement la qualité

 

Montréal, le jeudi 7 avril 2022 – Un jalon décisif vient d’être franchi pour les services éducatifs à la petite enfance. L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) célèbre l’adoption du projet de loi no1, qui entérine une vision basée sur la qualité et sur l’accessibilité.

Depuis longtemps, l’AQCPE plaidait, entre autres, pour un développement obligatoire en fonction des besoins sur les territoires, pour la priorisation des CPE — le modèle qui génère le plus de qualité — de même que pour un milieu familial complètement régi. Des éléments que l’on retrouve dans le présent texte de loi.

Citation

« Cette adoption confirme de grandes avancées. Nous avons maintenant des ancrages juridiques importants pour pérenniser et améliorer la qualité de l’éducation à la petite enfance » a déclaré Geneviève Bélisle, directrice générale de l’AQCPE.

Un engagement officiel pour la qualité

Il faut réitérer que c’est un geste fort de choisir la qualité et un modèle d’économie sociale, et de s’obliger à en offrir les bénéfices au plus grand nombre par un processus annuel clair. Non seulement les CPE seront priorisés pour développer les nouvelles places manquantes, mais ils le seront aussi dans les cas de transfert de permis.

« Malgré la préférence renouvelée des parents et la démonstration scientifique de la qualité supérieure des CPE, il aura fallu attendre toutes ces années pour voir cet état de fait officiellement reconnu. Désormais, l’accessibilité à une place de qualité pour les familles du Québec sera maintenant une obligation pour le présent gouvernement et ceux qui suivront » a poursuivi Hélène Gosselin, présidente du conseil d’administration de l’AQCPE.

Vigilance

Tous les regards seront maintenant tournés vers l’opérationnalisation de cette nouvelle loi et le développement des places tant attendues. Les parents du Québec sont en droit de s’attendre que les ambitions déclarées du projet de loi no1 soient articulées concrètement et rapidement sur le terrain par le ministère de la Famille, en plus des actions déjà entreprises par celui-ci.

Pour sa part, l’AQCPE a mobilisé depuis plusieurs mois déjà toutes ces forces vives pour accompagner les promoteurs CPE et fonctionne à plein régime pour les aider à réaliser le plus rapidement possible les projets accordés.

Au cœur du développement : les enfants

En parallèle, il importe que le Grand chantier pour les familles se poursuive. Plus particulièrement, les travaux portant sur les enfants vulnérables et l’obligation de prioriser ceux issus de contexte socio-économique précaire.

« L’égalité des chances est une valeur chère au réseau des CPE/BC. À l’instar des avancées remarquables incluses dans le projet de loi no1, le Grand chantier pour les familles est une opportunité tangible d’améliorer par ses recommandations le sort de milliers d’enfants » a conclu Mme Bélisle.

À propos de l’AQCPE

L’AQCPE exerce un leadership dans la représentation, le rayonnement et l’accompagnement d’un réseau éducatif de CPE/BC de qualité pour les enfants de 0 à 5 ans.

À titre d’expert en petite enfance, l’AQCPE vise à concrétiser le projet de société d’offrir à tous les enfants de 0 à 5 ans un accès universel à des services éducatifs de qualité en CPE/BC en collaboration avec les familles.

– 30 –

 

Contact et informations :
Claude Deraîche
Directeur des communications et relations avec les membres
(514) 609-9060
claude.deraiche@aqcpe.com

Demandes d’entrevue :

Marie-Ève Chartrand

Conseillère aux communications

Téléphone : 514 326-8008, poste 209

Cellulaire : 514-829-9365

marieeve.chartrand@aqcpe.com