Aliments d'ici : deux réflexes à avoir !

Demain, le mardi 24 septembre 2019, c’est l’événement « Les institutions mangent local ! » C’est l’occasion de célébrer les aliments d’ici dans vos milieux !

Deux réflexes

Vous voulez intégrer plus d’aliments locaux dans votre offre alimentaire ? Voici deux réflexes simples à développer pour vous faciliter la vie.

1- Questionner son fournisseur

Un geste simple et rapide. Si vous avez votre fournisseur de fruits et légumes au bout du fil, n’hésitez pas à lui demander la provenance des produits qu’il vous propose.

En 2017, une étude d’Équiterre avait relevé le fait que les fournisseurs n’offrent pas toujours les fruits ou légumes du Québec aux CPE, même s’ils en ont en stock. Une des raisons ? Parce que les CPE n’en font pas la demande !

Si on leur demande des carottes, ils livrent des carottes, peu importe leur provenance. Mais si on leur demande des carottes du Québec, ils livrent des carottes du Québec. C’est bon à savoir !

2- Consulter le calendrier des disponibilités des fruits et légumes du Québec

Ce calendrier devrait être un incontournable de l’élaboration de menu.

En présentant presque tous les fruits et légumes cultivés au Québec selon leur disponibilité, on peut les intégrer au menu au bon moment de l’année. De cette façon, on permet aux enfants de découvrir et de savourer ce que les agriculteurs québécois produisent, et ce, à prix compétitifs.

Plus cher, l’aliment local ?

D’ailleurs, à propos du prix, une des conclusions du rapport d’Équiterre est : « Le prix est vu comme un facteur de contrainte majeur à l’achat local, pourtant la plupart des acteurs de la chaîne d’approvisionnement s’accordent pour dire que les produits locaux sont moins chers en saison. »

Et si vous avez des doutes sur la façon de cuisiner certains légumes ou si vous souhaitez augmenter la variété de votre offre d’aliments du Québec, le service Saine alimentation est là pour vous aider.

PRENEZ RENDEZ-VOUS