Affaires publiques et gouvernementales15 Décembre 2023

Baisser pour rehausser… Vraiment?

 

PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR LA QUALIFICATION DU PERSONNEL ÉDUCATEUR

Baisser pour rehausser… Vraiment ?

Montréal, le 15 décembre 2023 – Alors que le ministère de la Famille s’apprête à prolonger une réduction de la qualification du personnel éducateur pour près d’une décennie, l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) se demande si le gouvernement renonce à la qualité des services offerts aux tout-petits? L’AQCPE a déposé aujourd’hui son avis sur le projet de règlement.

De sérieuses inquiétudes

Les membres de l’AQCPE, qui travaillent au quotidien sur le terrain, sont particulièrement inquiets des impacts de cette tolérance quant à la réponse aux besoins de base. Cela est d’autant plus marqué pour les enfants ayant des besoins de soutien particulier.

  • 82 % de nos membres estiment que l’ajout d’éducatrices non qualifiées dans leur milieu équivaut à une perte de qualité éducative.
  • 74% d’entre eux considèrent qu’il y a un risque accru de pratiques inappropriées.

Citations

« Au moment même où la ministre de la Famille dépose un projet de loi visant à mieux protéger les enfants d’actes répréhensibles et que la grève bat son plein dans le milieu scolaire, le constat est clair : il est d’une importance capitale de bien accompagner les enfants, et surtout les enfants ayant besoin de soutien particulier. Nous nous expliquons mal la voie que souhaite prendre le ministère de la Famille. » Sandro Di Cori, directeur général à l’AQCPE

« Cette orientation que semble emprunter le ministère de la Famille n’est pas qu’administrative, elle représente un véritable drapeau rouge pour le développement et le bien-être des tout-petits. Les années en CPE représentent un moment clé en petite enfance. Je me joins à mes collègues qui travaillent dans le réseau pour affirmer que le gouvernement envoie un signal préoccupant » Hélène Gosselin, présidente du conseil d’administration à l’AQCPE.

Un lien direct… indiscutable

La corrélation entre la formation du personnel et les environnements éducatifs de qualité n’est plus à démontrer. Ni par la science, ni par l’expérience.

Taux de qualification1 Seuils minimaux de qualité2
Centres de la petite enfance 81 % 89 %
Garderies privées subventionnées 69 % 64 %
Garderies privées non-subventionnées 48 % 53 %

1Rapport financier annuel 2021-2022 – Données en équivalent temps complet (ETC) p. 330 et suivantes

2 Résultats 2022-2023 – Pourcentage des installations qui ont atteint les seuils minimaux de qualité, p.347

Ne pas baisser… Ni les exigences, ni les bras, ni l’engagement du gouvernement

La réponse ne doit pas être d’abaisser les exigences minimales, mais plutôt de mettre les bouchées doubles pour former et recruter les professionnelles dont le réseau des CPE/BC a besoin. Les exemples dans les autres réseaux en ce sens sont multiples.Notamment, le récent programme de formation en construction a un budget de 300 M$ pour former 5 000 personnes. En comparaison, le réseau des CPE/BC dispose d’un programme de qualification de 57 M$ pour recruter 18 000 personnes.

Un réseau engagé

L’AQCPE et ses membres seront toujours présents pour démontrer et rappeler l’importance de la qualité des services offerts aux tout-petits et à leurs familles. Nous devons poser comme société, des gestes responsables et cohérents, afin d’offrir ce qu’il y a de mieux aux enfants. Parce qu’après tout, ce sont eux notre priorité.

À propos de l’AQCPE

L’AQCPE exerce un leadership dans la représentation, le rayonnement et l’accompagnement d’un réseau éducatif de CPE/BC de qualité pour les enfants de 0 à 5 ans.   À titre d’expert en petite enfance, l’AQCPE vise à concrétiser le projet de société d’offrir à tous les enfants de 0 à 5 ans un accès universel à des services éducatifs de qualité en CPE/BC en collaboration avec les familles.

– 30 –

Contact et informations :
Claude Deraîche
Directeur des communications et relations avec les membres
(514) 609-9060
claude.deraiche@aqcpe.com