Affaires publiques et gouvernementales27 février 2015

La petite enfance demeure orpheline après le remaniement ministériel

Montréal, 27 février 2015 — L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) tient à féliciter le nouveau ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science et ministre responsable du Loisir et du Sport, M. François Blais. Convaincue qu’une éducation de qualité débute dès la petite enfance, l’AQCPE lui offre sa pleine collaboration. « À la suite du remaniement ministériel, un constat s’impose: la petite enfance demeure orpheline au sein de ce gouvernement, déclare M. Louis Senécal, président-directeur général de l’AQCPE. Ce matin, le premier ministre a indiqué que le mandat du ministre de l’Éducation allait de l’enfance à l’université. Nous nous interrogeons : la petite enfance, qui s’en charge donc? Les enfants de 0 à 5 ans et leur famille méritent d’être représentés et défendus au sein de ce gouvernement. » L’AQCPE rappelle que le lien de confiance est irrémédiablement rompu entre les familles, leurs représentants et la ministre de la Famille, ministre responsable des Aînés, ministre responsable de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval, Mme Francine Charbonneau. Plus tôt cette semaine, dans une sortie conjointe historique, l’AQCPE et l’Association des garderies privées du Québec (AGPQ) ont dénoncé le choix de la ministre de ne pas travailler dans l’intérêt des familles avec tous les partenaires du milieu. En point de presse, le président-directeur général de l’AQCPE a demandé au premier ministre de lever le bâillon imposé aux familles du Québec et de leur donner une voix pour les représenter au sein du gouvernement. Aujourd’hui, vendredi 27 février, l’AQCPE a également fait parvenir une lettre au premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, afin de solliciter une rencontre. « Afin de donner le meilleur avenir à nos enfants, il importe par ailleurs dès maintenant d’établir un dialogue soutenu avec le porteur du dossier de l’Éducation, indique Mme Gina Gasparrini, présidente du conseil d’administration de l’AQCPE. Nous souhaitons rencontrer le ministre François Blais dans un avenir proche afin d’établir les bases de notre collaboration », conclut-elle. D’ici là, l’AQCPE invite la population à la joindre demain, samedi 28 février, lors de la grande marche « Des CPE à l’université, marchons pour l’éducation » organisée par la FEUQ et dont le départ sera donné à 13 h à la Place Émilie-Gamelin, à Montréal.  rest-post-id