Gestion des ressources humaines et main-d'oeuvre9 Décembre 2020

Pénurie de main d’œuvre dans les services de garde : le réseau des CPE/BC prêt pour des mesures nationales

Pénurie de main d’œuvre dans les services de garde : le réseau des CPE/BC prêt pour des mesures nationales

                                                                                                                                                    Communiqué Pour diffusion immédiate

Pénurie de main d’œuvre dans les services de garde : le réseau des CPE/BC prêt pour des mesures nationales

Montréal, le mercredi 9 décembre 2020 – L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) est soulagée que le gouvernement reconnaisse la crise de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de la petite enfance et qu’il commence à mettre en place des actions pour recruter du personnel pour ce service essentiel à la population.

Citation

« C’est un problème connu depuis des années qui s’est amplifié en raison de la pandémie. Nous avions hâte de voir des initiatives similaires à celles déployées par les réseaux de la santé et de l’éducation pour attirer du personnel. Le réseau des CPE/BC s’est non seulement montré à la hauteur durant toute la pandémie, mais c’est un secteur vital pour l’économie du Québec », a déclaré Geneviève Bélisle, directrice générale de l’AQCPE.

Un réseau pragmatique, qui prend l’initiative

L’AQCPE a fait plusieurs propositions concrètes d’incidence nationale au ministre de la Famille, Mathieu Lacombe et à son collègue du Travail, Jean Boulet. Elle participe aux travaux menés conjointement par les deux ministères pour pallier les besoins urgents, mais également au manque d’éducatrices à moyen et à long terme. Il en est de même pour ses membres qui sont aussi à pied d’œuvre sur le dossier. Le gouvernement annonce d’ailleurs aujourd’hui le financement de deux projets stratégiques de développement de la main-d’œuvre développés et pilotés par les regroupements régionaux de CPE.

Citation

« C’est une fierté de voir que la proactivité des regroupements des centres de la petite enfance de la Côte-Nord et de la Montérégie sur cet enjeu permet dès maintenant de déployer des actions régionales avec l’aide du gouvernement annoncée aujourd’hui. Il va sans dire qu’à 50 éducatrices sur plus de 6 000 manquantes - selon notre sondage interne - nous sommes prêts et le réseau a soif pour une stratégie à l’échelle nationale » a indiqué Geneviève Bélisle, directrice générale de l’AQCPE.

Des chiffres inquiétants

Lors du forum sur la requalification tenu le 16 octobre, M. Boulet a reconnu que le secteur de la petite enfance est l’un des trois secteurs prioritaires sur lequel il faut agir et la pandémie n’est pas sans avoir exacerbé les difficultés. Selon le sondage de l’AQCPE, plus de 1 000 éducatrices ont quitté le réseau depuis le mois de mars 2020; 70 % des répondants ont indiqué que leurs besoins en remplacement ont augmenté et que ces besoins se maintiendraient dans le temps. Cela est sans compter les éducatrices dont le réseau aura besoin pour développer les milliers de places manquantes en CPE/BC sur le territoire du Québec.

Citation

« Il est important de travailler rapidement à régler le problème de pénurie de main d’œuvre pour ne pas réduire nos efforts quant au développement de nouvelles places. Des milliers de familles compte sur le réseau des CPE/BC pour concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, et aussi pour soutenir le développement de leurs jeunes enfants » a ajouté Mme Bélisle.

Un environnement positif

Citation

« Accompagner les enfants dans leur développement et leur famille est un travail extrêmement gratifiant. Agissons afin que l’environnement et les conditions pour accéder et pratiquer les professions liées à la petite enfance soient positives et tout aussi valorisantes. Il importe d’agir non seulement sur l’attraction de nouvelles personnes dans le réseau, mais aussi sur la rétention des personnes qui y travaillent déjà » a conclu Mme Bélisle.

À propos de l’AQCPE

L’AQCPE exerce un leadership dans la représentation, le rayonnement et l’accompagnement d’un réseau éducatif de CPE/BC de qualité pour les enfants de 0 à 5 ans. À titre d’expert en petite enfance, l’AQCPE vise à concrétiser le projet de société d’offrir à tous les enfants de 0 à 5 ans un accès universel à des services éducatifs de qualité en CPE/BC en collaboration avec les familles.

– 30 –

  Contact et informations : Claude Deraîche Directeur des communications et relations avec les membres (514) 609-9060 claude.deraiche@aqcpe.comrest-post-id