Affaires publiques et gouvernementales3 février 2022

Une avancée historique pour un réseau qui a fait ses preuves

Une avancée historique pour un réseau qui a fait ses preuves

                                                                                                                                        Communiqué
Pour diffusion immédiate

Une avancée historique pour un réseau qui a fait ses preuves

Montréal, le 3 février 2022 – L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) est fière et plus qu’heureuse de voir le gouvernement s’engager fermement sur la voie de la qualité pour l’éducation à la petite enfance, en proposant que tout développement de places à venir soit prioritairement fait en CPE. En effet, le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, a indiqué clairement son intention de déposer un amendement en ce sens, lors de l’étude détaillée du projet de loi no1, ce qui fait écho à une demande de longue date – non seulement du réseau – mais aussi de milliers de familles et du milieu scientifique.

Une vision claire

« En apportant cet amendement, le gouvernement répond à la préoccupation de l’AQCPE d’offrir à chaque enfant une place accessible et de qualité. C’est un geste fort de choisir la qualité et un modèle d’économie sociale, et d’ainsi s’obliger à en offrir les bénéfices au plus grand nombre » a déclaré Geneviève Bélisle, directrice générale de l’AQCPE.

Avec l’adoption du projet de loi no1, le ministère de la Famille sera dans l’obligation d’évaluer les besoins des territoires annuellement et de développer les places manquantes, prioritairement en CPE, selon la proposition déposée.

« Après des années à voir les noms des enfants s’additionner sur les listes d’attente, nous sommes très heureux de constater qu’un processus clair et annuel sera mis en place pour veiller à ce que des places CPE soient accessibles. C’est un pas important vers un accès de qualité pour tous! » a ajouté Mme Bélisle.

L’effet CPE pour tous

Ainsi de plus en plus d’enfants pourront bénéficier de l’« effet CPE » et plus particulièrement les enfants issus de milieux défavorisés. Ceux-ci sont actuellement sous-représentés dans les milieux et pourtant, ce sont ceux qui bénéficient le plus de services éducatifs de qualité. L’intention du gouvernement de prioriser ces enfants, de même que de prioriser les CPE dans le développement des futures places donnent espoir que la tendance pourrait concrètement être renversée. Une excellente nouvelle lorsqu’on évalue qu’il y a encore 27,7% des enfants qui arrivent à l’école avec une vulnérabilité.

Désormais

« Enfin, il y a un « désormais ». Désormais, il y a un engagement clair. C’est la qualité qui primera dans le développement des nouveaux services éducatifs à l’enfance. Il s’agit d’une grande avancée non seulement pour les tout-petits du Québec et leurs familles, mais pour la société en entier » a conclu Hélène Gosselin, présidente du conseil d’administration de l’AQCPE. 

À propos de l’AQCPE

L’AQCPE exerce un leadership dans la représentation, le rayonnement et l’accompagnement d’un réseau éducatif de CPE/BC de qualité pour les enfants de 0 à 5 ans.

À titre d’expert en petite enfance, l’AQCPE vise à concrétiser le projet de société d’offrir à tous les enfants de 0 à 5 ans un accès universel à des services éducatifs de qualité en CPE/BC en collaboration avec les familles.

– 30 –

Contact et informations :

Claude Deraîche

Directeur des communications et relations avec les membres

(514) 609-9060

claude.deraiche@aqcpe.com

 

Demandes d’entrevue :

Marie-Ève Chartrand

Conseillère aux communications

Téléphone : 514 326-8008, poste 209

Cellulaire : 514-829-9365

marieeve.chartrand@aqcpe.com